Une page d'histoire

Une page d'histoire

Le centre hospitalier a été créé en 1824 par l'Ordre hospitalier des Frères de Saint Jean de Dieu. L'Ordre s'est retiré en 1980 et la gestion de l'établissement a été confiée à l'ARHM. Depuis, l’ARHM s’est efforcée d’allier modernisation, amélioration continue de la qualité des soins et innovation.

Une page d'histoire pour éclairer l'avenir

fresque demi-millenaire, 290 route de Vienne

Histoire de l'Ordre de Saint Jean de Dieu

1495 – 1550 : né au Portugal, Joao CIUDADE ou Jean CIDADE exerce différents métiers. En 1538, prédicateur, il découvre, au cours d’un accès délirant, les conditions cruelles de l'hospitalisation et du traitement des malades mentaux en ce 16ème siècle. Une fois rétabli, il s'engage, suite à cette expérience douloureuse, dans une vocation religieuse hospitalière.

En 1539, "Jean de Dieu" en religion crée à Grenade le premier établissement psychiatrique de la congrégation des Frères Hospitaliers, promue Ordre Hospitalier en 1586.

En 1602 est ouvert le premier établissement en France, à Paris, suivi de nombreux autres.

A la révolution française, l'Ordre de Saint Jean de Dieu est dissout et les biens sont confisqués. Il faudra attendre 1819 pour que l’Ordre hospitalier soit rétabli en France par Paul de Magallon.

De 1980 à aujourd’hui : gestion par l’ARHM

En 1980, l'Ordre de Saint Jean de Dieu se retire, le patrimoine de l'établissement devient propriété du Département du Rhône et la gestion est confiée à l’ARHM.

Au cours des années 1980, le centre hospitalier Saint Jean de Dieu a poursuivi la désinstitutionnalisation et le développement de la sectorisation psychiatrique en exerçant les missions de service public de psychiatrie de secteur dans le sud du département du Rhône. 6 secteurs de psychiatrie générale et 2 secteurs de psychiatrie infanto-juvénile sont rattachés à l’hôpital Saint Jean de Dieu en 1984.La mixité des unités d'hospitalisation est généralisée, la capacité de lits temps plein est réduite alors que des places d'hospitalisation de jour sont ouvertes et que des dispositifs d'accueil et de soin extra-muros et services de réadaptation-réinsertion sont créés.

Depuis les années 1990, une réorganisation continue des dispositifs de soins a été mise en œuvre en s’efforçant de conjuguer la qualité des soins et l’optimisation des moyens alloués pour exercer la mission de service public de psychiatrie de secteur.

L’ARHM s’est efforcée depuis 1980 d’allier modernisation, amélioration continue de la qualité des soins et innovation. Dès 1981, se sont installées dans l’établissement des équipes de recherche [SCRIPT/INSERM en 1981, Groupe Français d’Epidémiologie Psychiatrique (GFEP) en 1982]. Le centre hospitalier Saint Jean de Dieu est impliqué dans la création du GIP Ascodocpsy (réseau national documentaire en psychiatrie et santé mentale) en 2000 et l'héberge aujourd’hui.